Ce post vous propose une analyse comparée des deux ateliers permettant de découvrir et d’expérimenter le Kanban. Car la semaine dernière, c’était atelier Kanbanzine avec Agile Rennes !

 

 

Atelier Kanbanzine avec Agile Rennes
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+
  • Facebook

GetKanban vs Kanbanzine ! Un des ateliers à AgileRennes

 

 

C’est la 5ème fois que j’anime cet atelier en conférences et formations Kanban (notamment avec mon ami Claude).

 

Nous avons principalement deux Serious Games à notre disposition comme support pédagogique du Kanban. Les deux fonctionnent bien. Je vous propose d’explorer les quelques différences pour les utiliser dans le bon contexte et avec la bonne intention.

 

D’abord une présentation des jeux GetKanban vs Kanbanzine

GetKanban, la référence

Le pitch

C’est le jeu historique qui se déroule dans un contexte de start up avec une équipe de concepteurs, développeurs et testeurs. L’objectif est de gagner de l’argent en déployant le plus de bonnes fonctionnalités rapidement, pour un site web basé sur un modèle d’abonnement.

 

Les plus

Cet atelier permet d’expérimenter la mécanique du flux tiré dans un contexte IT. Très utile donc et très abouti.
Je le propose depuis des années dans mes formations car il permet de vivre, en accéléré et de manière caricaturale, des comportements que j’ai pu constater lors de mes missions Kanban.

Atelier GetKanban en action

Les moins

Il est en anglais, cela en freine quelques-uns; et il est très orienté IT. Or le Kanban a pour vocation d’être mis en place sur toute la chaîne, de la demande à l’utilisation. Embarquer les commerciaux, le marketing, les managers est important et pas toujours facile avec ce jeu à cause du vocabulaire utilisé.

 

Kanbanzine, l’outsider

 

 

Atelier Kanbanzine
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+
  • Facebook

Atelier Kanbanzine, l’outsider

 

C’est pourquoi ce jeu a été créé, sur la base du précédent, mais en Français et dans un contexte non IT, par l’association Métis émergence.

Le pitch

Vous êtes une équipe de journalistes dont l’objectif est de créer un hebdomadaire faisant le plus d’audience possible.
La difficulté consiste à créer un hebdomadaire équilibré en termes d’articles, mélangeant des reportages, des petites annonces, des actualités et des suppléments. Y arriver permet de gagner un bonus d’audience.
Généralement, les équipes réussissent à peine à sortir l’équivalent d’un flyer la première semaine, avant d’arriver à sortir un hebdo complet, au fur et à mesure de l’avancement du jeu.
Sébastien en parle plus longuement ici.

Les plus

Reposant sur l’actualité, l’animateur peut rebondir sur les faits marquants du moment, ou l’actu locale, pour scénariser l’atelier et embarquer les participants dans le jeu.
Ne pas avoir la barrière du vocabulaire IT, et un contexte qui peut parler à tout le monde, est un vrai plus pour partager cet atelier avec des personnes de profils complètement différents, notamment des Product ou Business Owners.

 

Les moins

Première version du jeu, il est moins abouti que le précédent, défaut de jeunesse qui se comble facilement avec la scénarisation de l’actualité.

Les deux jeux se déroulent globalement de la même manière, les indicateurs à suivre sont les mêmes. Dans les deux cas, n’hésitez pas à construire un scénario pour raconter une histoire plus que de dérouler un jeu.

 

Les concepts Kanban différenciant GetKanban vs Kanbanzine

Les deux jeux remplissent leur rôle quant à l’expérimentation d’un flux tiré et l’utilisation de limites kanban. Alors qu’est-ce qui change ?

GetKanban

Cet atelier permet de démontrer assez visuellement la notion de classes de service et l’intérêt d’un système kanban à plusieurs vitesses. On voit assez nettement se dégager deux à trois niveaux de service (temps de cycle) avec le système mis en place. Le flux et la variabilité sont également très visibles.
En faisant des points réguliers sur les stratégies de priorisation et d’injection utilisées par les équipes, il se dégage des patterns permettant d’introduire plus facilement la théorie des contraintes et celle des files d’attente. C’est idéal dans le cadre d’une formation.
Ce jeu, avec sa cadence liée à celle des abonnements, permet également de souligner les différences entre stratégie et tactique, en essayant de jouer sur les opportunités lorsque le jour de l’abonnement arrive.
Le concept qui ne ressort pas bien avec ce jeu est celui du coût du délai.

 

Kanbanzine

Le coût du délai est, avec Kanbanzine, au cœur du sujet car un hebdomadaire a besoin d’informations fraîches pour capter une meilleure audience. Ainsi, l’audience des actualités de plus d’une semaine sont dépréciées. La priorisation prend donc en compte cette information. La preuve est que je n’ai pas à rappeler sans cesse de valoriser la date d’entrée et de sortie avec Kanbanzine (alors qu’avec GetKanban, c’est une de mes activités principales dans l’animation du jeu…).

 

La seconde notion est celle liée à la construction de l’hebdomadaire avec la bonne répartition d’articles. Le mécanisme Kanban permettant de dé risquer cette répartition est l’allocation de capacité par type de demande.
Si les participants ont plus un profil marketing, il est également possible de faire un pont avec des approches du type modèle de Kano ou d’autres modèles de gestion de risques.

 

Les concepts différenciant, en résumé

 

GetKanban  vs Kanbanzine
  • Classes de service
  • Théorie des contraintes
  • Théorie des files d’attente
  • Coût du délai
  • Allocation de capacité
  • Modèles de gestion de risques

 

Les stratégies gagnantes qui émergent GetKanban vs Kanbanzine

Il est intéressant de noter que les deux jeux, reposant sur des concepts différents, naturellement les stratégies gagnantes diffèrent. Cela montre bien que c’est très contextuel et qu’il faut faire attention à toute généralisation abusive.
Sans chercher à dévoiler tous les coups gagnants, voilà les grandes lignes des stratégies gagnantes qui émergent pour chaque jeu.

GetKanban

Théorie des contraintes

Par construction du jeu, il y a une contrainte dans le système : l’équipe de Tests (c’est également vrai pour Kanbanzine, mais l’effet est ressenti moins longtemps). Le choix des fonctionnalités à réaliser va s’appuyer sur le meilleur rapport entre le nombre de nouveaux inscrits liés à cette fonction (la valeur) et le coût. Mais pas le coût de toutes les activités, seulement celui de la contrainte, c’est à dire le coût des tests. Un ROI sur le coût de la contrainte, donc.

Théorie des files d’attente

Mais puisque le développement en flux n’est pas un long fleuve tranquille, il faut pouvoir avoir le choix jusqu’au dernier moment de pouvoir travailler sur des développements légers ou lourds.

Pourquoi les développements ?
Simplement car ils sont juste avant les tests, bloqués. Et donc, selon la capacité du développement (le lancer de dé), il faut, pour ne pas perdre de capacité, avoir assez de gros travaux.
La stratégie est donc d’injecter alternativement des fonctionnalités légères et lourdes pour se créer des options pour plus tard.

Kanbanzine

Diminuer les files d’attente

Ce qui est assez marquant dans ce jeu, c’est que, très rapidement, les joueurs travaillent très en dessous des limites Kanban; voire n’utilisent plus du tout la colonne d’entrée « Mission », une fois celle-ci vidée.

Pourquoi ?
Car l’équipe a besoin de fluidité dans le système pour gérer à la fois la fraîcheur des actualités et des exclusivités qui arrivent un peu tardivement.
C’est moins vrai avec GetKanban car le coût du délai est moins présent et que l’on propose une ligne spécifique pour gérer les urgences.

 

Un des apprentissages de ce jeu est qu’un système Kanban nominal travaille en dessous de ses limites (sauf pour la contrainte qui, elle, travaille aux limites).

Allocation de capacité

Pour avoir plus de chance de pouvoir créer un bon hebdomadaire, il faut faire le lien entre le pourcentage des types d’articles attendus (10% de petites annonces par exemple) et le nombre de cartes que cela représente sur le plateau, quel que soit leur état (pour l’exemple, les 10% représentent 2 petites annonces en court de réalisation). C’est le principe d’allocation de capacité.

En résumé

GetKanban vs Kanbanzine
  • Alterner petit/gros
  • ROI sur le coût des tests
  • Travailler en dessous des limites
  • Ne pas utiliser la colonne Mission
  • Allocation de capacité sur le type d’annonces.
Vous avez trouvé d’autres stratégies gagnantes pour ces jeux ? Partagez-les avec nous.

Conclusion

Je trouve ces deux jeux, GetKanban vs Kanbanzine, utiles pour expliquer le Kanban, complémentaires pour le formateur pour adapter le jeu à son audience et aux concepts principaux qu’il veut mettre en avant.

Mise à jour 31/07/15

La bonne nouvelle est que le jeu existe maintenant en version open source. Le package est ici (il n’est pas facile à trouver…).

Pour suivre l’actualité de Kanbanzine, et faire partie de la communauté il y a le forum du jeu.

Restez informé

Restez informé

Actualité Agile - Kanban - Lean startup à ne pas rater, chaque semaine

Merci pour votre inscription.

4bf356e7a4f4ec0520967ab92822ed4f777777777777777777777777777